Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


Y'en a qu'ont essayé...

Publié par Hugo & Alice sur 18 Avril 2015, 02:03am

Catégories : #Chili, #randonnée

Nous sommes donc partis de l'île de Chiloé dans le but de crapahuter autour des volcans de la région des lacs, à proximité de la ville d'Osorno, mais tout ne s'est pas passé comme prévu...

Arrivés à Osorno sous la pluie on a essayé de trouver une des deux auberges "pas chère" du guide mais aucune n'était ouverte.























On a essayé de trouver une carte de randonnée du parc de Puyehue (très vite transformé en "pouillouillouille", c'est plus drôle et on comprend mieux entre nous) mais au mieux on a trouvé une vague carte routière de la région indiquant à peine les routes principales.

On a essayé de prendre le bus jusqu'à Anticura, départ d'un petit trek pour l'ascension du volcan Puyehe mais celui ci s'arrêtait 12km plus tôt, du coup...

On a essayé de faire du stop pour rejoindre Anticura mais nous n'avons été pris qu'au bout d'une heure.

On a essayé de trouver le bureau des gardes du parc naturel pour avoir une carte détaillée et s'enregistrer pour le trek mais il était fermé.

On a essayé de trouver le départ du trek, mais il se trouvait 2km plus tôt sur la route, donc demi-tour.

On a essayé de payer l'entrée du parc mais là encore le bureau était fermé...

Heureusement une jeune Chilienne nous a confirmé le point de départ du trek, nous avons donc enfin pu commencer nos 1000m de dénivelé dans la brume.

Y'en a qu'ont essayé...

Jusqu'au refuge, complètement désert, à l'image des sentiers.

On a essayé de le chauffer mais le micro-poêle n'aurait même pas pu faire bouillir un litre d'eau alors un refuge pour 16 pas isolé...

Y'en a qu'ont essayé...

Après une nuit un peu fraîche (4°C au réveil), la brume s'est levée sur notre adversaire du jour : le volcan Puyehue (ou Pouillouillouille) culminant à 2200 et quelques mètres.

Y'en a qu'ont essayé...

On a essayé d'aller tout en haut mais la brume nous a fait faire demi-tour 200m avant le sommet.

On a quand même pu profiter du paysage, voyez plutôt...

Y'en a qu'ont essayé...
Y'en a qu'ont essayé...
Y'en a qu'ont essayé...

On a essayé d'aller dans des sources d'eau chaude, mais l'éruption volcanique de 2011 du volcan voisin les a recouvertes de cendres.

On a essayé de se rendre aux termes d'Aguas Calientes à pieds, ça fait une chouette rando mais sans la fameuse carte c'est assez périlleux.

On a essayé de faire du stop jusqu'à Aguas Calientes, mais ça n'a pas marché tout de suite.

Y'en a qu'ont essayé...

Au bout de 2h, une camionnette remplie de bois nous prend et nous dépose à 4km d'Aguas Calientes.

Y'en a qu'ont essayé...

Arrivés aux termes, on a essayé de se baigner mais il était trop tard.

On a essayé de camper mais le camping était fermé.

Du coup la seule solution pécuniairement admissible a été de prendre le bus jusqu'à Entre Lagos, petite bourgade où les logements sont nombreux et pas forcément hors de prix.

On était tellement bien dans notre "cabaña" (sorte de petite maison individuelle) qu'on a décidé d'y rester toute la journée du lendemain pour essayer de profiter du paysage des volcans qui l'entourent.

Voici le paysage...

Y'en a qu'ont essayé...

Du coup on a fait du pain et mangé des chocapic.

Jusqu'à maintenant je trouvais notre tour du monde trop facile, tout se déroulait super bien, la météo était quasiment parfaite et nous avons toujours pu faire ce que nous voulions (à une vache près). Maintenant on saura que prévoir des randos dans une région touristique hors saison et en automne, ce n'est pas forcément mettre toutes les chances de son côté d'un point de vue climat et services aux touristes !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
quand ça veut pas, ça veut pas ... <br /> j’espère que vous avez appréciez votre bol de chocapic après ces péripéties !<br /> bonne continuation
Répondre
L
C'est toujours aussi bien écrit et de très belles photos pour le plaisir de nos yeux!!!<br /> tant que le moral est la, c'est l'essentiel!!!<br /> gros bisous a vous deux!
Répondre
H
Merci ! Tant qu'on a des snickers le moral est là ! Bisous
M
Sans être partie aussi loin, je me rappelle avoir galéré en crête hors saison aussi... On était parti après les vacances de la Toussaint et bcp de bateaux/navettes/hôtel étaient fermés au 1er nov... Au moins y avait pas foule!!!
Répondre
H
Oui, des fois c'est sympa d'être en hors saison. Quand c'est pas trop galère !
M
Mdr! J'ai bien rigolé ! :-) Effectivement fallait bien que vous aillez de gentils imprévus sinon ce n'est pas partir à l'aventure ! 1h d'attente pour être pris en stop, ça va c'est pas la mort ! Hugo, tu ne serais pas un peu trop exigeant comme un français ?? N'oublie pas qu'en plus tu es chez les Latinos lol faut pas être pressé.
Répondre
H
Oui, on est devenu exigeants après le stop à Tahiti et sur l'île de Pâques, où la seule fois où on a attendu 1h c'est parce qu'aucune voiture n'est passée !
E
C'est pas le bon reportage pour Béatrice... Elle va retourner au Vieux Campeur pour prendre du matériel de survie à destination de la Légion Etrangére, une assurance triple XXL Mondiale Univers Super Assistance, brûler 265400035673 cierges à la cathédrale de Fourviére et se faire greffer une puce GPS sous la peau... Aura t'elle le temps de faire tout cela avant de venir vous voir????... Bises à tous les deux!
Répondre
H
Il fera bien 20° de plus, une carte routière suffira pour notre road trip, et on aura même un gps. Béa, tu peux venir les yeux fermés. Mais tu auras le droit de les ouvrir. Et pas besoin d'incendier Fourvière pour ça.

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents