Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


Sucre et ses dinosaures

Publié par Hugo & Alice sur 7 Juin 2015, 14:30pm

Catégories : #Bolivie, #randonnée

A peine dépoussiérés des mines de Potosi, nous voici arrivés à Sucre, capitale constitutionnelle bolivienne. Premier bon point : nous passons en dessous des 3000m d'altitude (environ 2600) donc il fait plus chaud et c'est bien appréciable la nuit !

Ensuite, le centre-ville colonial est assez agréable avec de beaux bâtiments et des parcs pleins de verdure.

Sucre et ses dinosauresSucre et ses dinosaures

Mais surtout on retrouve nos amis rencontrés en Asie : LES STANDS DE JUS DE FRUITS !!!!

En plus notre hôtel est juste à côté et à moins d'un euro la pinte on ne va pas se priver !

Ils font aussi des superbes salades de fruit mais j'en reparlerai plus tard...

Sucre et ses dinosaures

Cette ville a beau être sympa, ce qu'on aime, c'est la nature et les grands espaces et pour ça on est allé se servir dans la Cordillera de los Frailes.

À seulement 40km de la capitale, on peut trouver des villages sans électricité ni eau courante, du coup, avec les grands espaces, on a même droit à un petit voyage dans le temps. Faut dire que rien que le bus pour nous y emmener sentait bon l'organisation à la "va comme j'te pousse" avec une gare routière à moitié officielle et dont l'heure de départ de notre bus est "entre 7h30 et 10h", notre voisine voyageait même avec une poule vivante dans un sac de riz, ce qui est assez drôle quand on voit le sac se faire la malle !

Nous voilà donc partis pour 2 jours de marche dans un décor qui pique les yeux tellement c'est chouette et que le soleil tape fort, en commençant par une belle descente sur un chemin Inca, très bien entretenu par les gens du cru.

Sucre et ses dinosaures
Sucre et ses dinosaures

Arrivés au village de Chaunaca, le bureau d'information touristique (entendez par là "la cahute avec un garde forestier/médecin urgentiste/cantonier qui a la chance de m'honorer de sa présence") nous conseille une route que nous avons loupée pour trouver notre destination du jour : Maragua. Il en existe une autre nécessitant un passage à gué et ayant déjà assez mouillé nos chaussures en Patagonie, nous choisissons celle qu'il nous conseille.

La route est super belle avec des formations géologiques assez surprenantes sur toute sa longueur.

Sucre et ses dinosaures
Sucre et ses dinosaures

Au bout d'un moment, nous empruntons un pont suspendu tout tordu et trouvons que la "route facile de 3h" promise par notre bouquin n'est plus très ressemblante, surtout quand, après 3h de marche on se retrouve au milieu de nulle-part. Mais un très joli nulle-part par contre !

Nos petits cerveaux desséchés en sont venus à la conclusion que la route avec passage à gué devait être la bonne, parce que le bouquin ne fait pas mention d'une grimpette sur crête surplombant un petit canyon...

Qu'importe, nous continuons sur ce qui ressemble à un chemin pour tomber sur une barraque dont le vieux propriétaire m'assure que nous ne sommes plus qu'à 15 minutes de Maragua en suivant un sentier tout facile.

Que nenni ! La nuit arrivant à grands pas, nous plantons la tente après 30min de marche dans un ruisseau asséché et quelques parties d'escalade histoire de nous finir les jambes et sans avoir vu la moindre trace du fameux village.

Bref, ce soir là c'était bivouac sauvage avec la pleine lune, on a connu pire.

Le lendemain matin nous repartons vaillamment et c'est après 20 minutes de marche que nous trouvons enfin une trace du village peu de temps après avoir retrouvé la "route facile du bouquin". Le seul panneau indiquant le village se trouve à quelques centaines de mètres de celui-ci... Mais ça valait le coup de se faire un bivouac sauvage lorsqu'on voit que ce village est construit dans un cratère assez surprenant !

Sucre et ses dinosaures

Nous poursuivons notre route et faisons un détour plus ou moins volontaire pour aller voir Niñu Mayu : des empreintes que des dinosaures ont laissé dans de la terre qui s'est ensuite durcie, recouverte de tout un tas de choses avant d'êtres redécouvertes par l'érosion. C'est assez impressionnant à voir et certaines sont vraiment énormes (mes lunettes servent d'étalon) !

Sucre et ses dinosaures
Sucre et ses dinosaures

Nous poursuivons notre route en suivant des chemins qui disparaissent mais nous commençons à avoir l'habitude, pour les Boliviens le concept de chemin est assez éloigné du nôtre, il s'agit plus de dire "marche dans cette direction en évitant les failles et les falaises" que "suis la trace". Les paysages changent mais restent toujours aussi beaux et colorés.

Nous marchons jusqu'au village de Potolo, où nous planterons la tente dans un espace un peu moins sauvage et pourvu d'un robinet.

Sucre et ses dinosaures
Sucre et ses dinosaures

Le lendemain, retour à Sucre et pour nous remercier nous-même, nous nous offrons une belle salade de fruit chacun !

Sucre et ses dinosaures
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'admire votre courage. Vous en faites des pas ! Les régions visitées sont superbes heureusement. Vous êtes ainsi récompensés de vos efforts. Les empreintes sont impressionnantes. Il y en a aussi dans notre région mais je n'ai pas le souvenir qu'elles soient de cette taille ni aussi bien marquées. Les étalages de fruits mettent l'eau à la bouche. Profitez-en et bon appétit. Bisous.
Répondre
B
Chapeau bas ! Les traces de vos bêbêtes sont encore plus grosses que mes éléphants et buffles d'afrique.... Vous avez une boussole?....... Bises à tous les deux.
Répondre
B
superbes photos encore cela me permet de voyager pdt le boulot merci !!!!!<br /> bons jus de fruit et bonne route
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents