Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


Un bol d'air gris à Santiago

Publié par Hugo & Alice sur 21 Avril 2015, 08:18am

Catégories : #Chili

Tout le monde nous l'a dit : il n'y a pas grand chose à voir à Santiago, passez-y deux jours et c'est tout. Alors on a sagement écouté ces précieux conseils (merci Carole, Stéphane etc.)

Et nous n'avons même pas visité le peu qu'il y a à voir, nous nous sommes surtout contentés de flanner, à commencer par le quartier de Bellavista dans lequel nous logions.

Un bol d'air gris à Santiago

C'est la quartier artistique de Santiago, on y trouve galeries, théâtre, restaurants, bars...

Un bol d'air gris à Santiago

Le soir cela s'anime et les terrasses sont prises d'assauts. Beaucoup de bar proposent des concerts en live.

Un bol d'air gris à Santiago
Un bol d'air gris à Santiago

Le quartier est dominé par la colline San Cristóbal. Comme à peu près tous les touristes, nous sommes montés y admier le coucher de soleil. De là-haut, au pied de la statue de la Vierge Marie, on se rend bien compte de l'étendue de la ville, de la proximité des Andes et surtout du nuage de pollution qui englobe la ville. Nos gorges s'en souviennent encore !

Un bol d'air gris à Santiago
Un bol d'air gris à Santiago
Un bol d'air gris à Santiago

Pour en apprendre un peu plus sur cette ville, nous nous sommes joints à une visite à pied, en groupe, basée sur un pourboire. Nous avions déjà testé ce fonctionnement à Christchurch et ça nous plait bien : un habitant de la ville nous la fait visiter pendant deux à trois heures, et à la fin on donne ce qu'on veut.

Là nous avions choisi la visite "hors des sentiers battus". Il nous a emmené dans des marchés, des parcs et jusqu'au cimetière de la ville.

Un bol d'air gris à Santiago

Nous allons devenir experts en tombeaux chiliens ! Il faut dire qu'ils sont plutôt forts en mausolées : sur une surface équivalente à 117,5 terrains de foot se succèdent des tombes allant du temple romain à la pyramide égyptienne, en passant par toute sorte de délire aztèquo-inca.

Chaque famille veut être mieux et plus riche que la voisine, même dans la mort !

Un bol d'air gris à Santiago
Un bol d'air gris à Santiago

Et la visite s'est terminée par un intéressant rappel de l'histoire chilienne des cinquante dernières années, ce qui permet de mieux comprendre ce pays.

Alors effectivement, Santiago n'est pas une ville des plus jolies, mais on a bien trouvé de quoi s'occuper pendant ces deux jours.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Vos textes et photos m'ont fait aimé Santiago! Bises
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents