Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


Notre premier 6000 : le Parinacota

Publié par Hugo & Alice sur 13 Juin 2015, 18:28pm

Catégories : #Bolivie, #randonnée

Et c'est même plus qu'un 6000 que nous avons fait puisque ce volcan culmine à 6330m. Mais il faut d'abord arriver dans le village de Sajama en bus, et ça c'est une autre histoire. Reprenons depuis le début .

En quittant Sucre, nous avons pris un bus de nuit pour La Paz, qui nous a déposé sur la route à Patacamaya vers 6h du matin. Ville absolument sans aucun charme, on dirait juste une gare routière géante. On se trouve un endroit pour prendre le petit déjeuner. Puis on se met à la recherche du minibus pour Sajama. On nous avait dit qu'il y en avait un par jour, entre 10h et 13h (très précis).

Après avoir déambulé quelques minutes, on nous apprend qu'aujourd'hui il n'y a pas de bus parce que c'est jour de marché. Il faut nous rendre à Curahuara, et là apparement on trouvera des minibus pour Sajama.

Et ben c'est parti alors !

Deux heures plus tard on arrive dans ce village, et on tombe directement sur un minibus pour Sajama dans lequel il reste deux places. On se dit que c'est cool et qu'on va partir bientôt. Et ben non, parce qu'il faut attendre la livraison de gaz. Et il vient quand le camion ? Et ben on sait pas trop, vers midi sans doute.

Au moins deux cents personnes forment une longue queue qui serpente avec leurs bouteilles de gaz vide. Et quand le camion finit par arriver, ils avancent en faisant la chenille pour l'échanger contre une bouteille pleine.

Notre premier 6000 : le ParinacotaNotre premier 6000 : le Parinacota

Vers 13h ça y est, on a chargé les bouteilles sur le toit ainsi que nos gros sacs et les provisions que les habitants de Sajama ont fait au marché. On s'entasse à 17 dans le minibus et on part enfin !

Et deux heures plus tard on arrive à destination.

Sajama est un petit village (180 habitants) au coeur du parc national du même nom, à 4250 m d'altitude. Il est entouré de 3 volcans : le Sajama d'un côté (6542m) et les deux volcancs jumeaux, Pomerape (6222m) et Parinacota (6330m) de l'autre.

Si nous avons choisi ce dernier c'est parce que les deux autres ont des passages vraiment difficiles techniquement. De plus pour le Sajama c'est toute une expédition qu'il faut prévoir, avec mules, deux camps de base, guide etc. Le budget n'aurait pas suivi.

Notre premier 6000 : le Parinacota

Mais d'abord il faut un peu s'acclimater. Pour ça on part marcher vers le lac Huañakota, à 12 km du village. Avec les flamands roses et le Pomerape et le Parinacota en toile de fond, l'endroit est idyllique.

Notre premier 6000 : le Parinacota

En chemin on croise de nombreux lamas, alpagas et autres vigognes (le deuxième s'appelle David Bowie).

Notre premier 6000 : le ParinacotaNotre premier 6000 : le Parinacota

Après tous ces efforts rien de tel qu'un bon bain dans des eaux thermales avec vue sur le Sajama.

Notre premier 6000 : le Parinacota

Le lendemain on décide d'aller un prendre un peu d'altitude. On a de la chance de voir quelques autruches, les suris.

Notre premier 6000 : le Parinacota

On arrive aux geysers, situés à 8km du village.

Notre premier 6000 : le Parinacota

A partir de là, ça commence à grimper. On finit par arriver au lac Khasiri (4820m) juste à temps pour la pause déjeuner. La mamita qui nous héberge nous a préparé de bons sandwichs de viande de lama.

Notre premier 6000 : le ParinacotaNotre premier 6000 : le Parinacota

Dernière balade d'acclimatation : le mirador Monticielo. On se retrouve dans la forêt la plus haute du monde (bon, les arbres sont tout petits). On a une belle vue sur le Sajama :

Notre premier 6000 : le Parinacota

Mais aussi sur le village et surtout sur notre objectif du lendemain : la Parinacota (à gauche sur la photo) :

Notre premier 6000 : le Parinacota

Nous avons rencontré deux français dans le village qui sont aussi intéressés. On se met d'accord pour partager un 4x4 pour nous emmener au départ de l'ascension, ce qui n'est pas négligeable vu le prix.

C'est comme ça qu'on se retrouve à 2h du matin en route pour le camp de base.

Vers 3h30 notre chauffeur nous dépose au pied du Parinacota, à 5100m d'altitude.

Et on ne s'attendait pas à trouver autant de vent là haut. Ca caille, et nous ne sommes carrément pas équipé pour ça. Surtout nos gants qui sont plus fait pour une petite balade hivernale en France.

Hormis nous quatre, il n'y a que deux autres personnes qui tentent l'ascension aujourd'hui, et qui sont partis loin devant nous. C'est cool, on a l'impression d'être seuls.

Vers 5500m on rencontre la neige, ils faut chausser les crampons.

A 6h30 on a le droit à un splendide lever de soleil derrière le Sajama.

Notre premier 6000 : le Parinacota

On pense qu'on va enfin réussir à gagner quelques degrés mais pas du tout ! Le vent souffle de plus en plus fort, nous n'avons jamais autant souffert du froid. Et impossible de marcher plus vite pour se réchauffer, le souffle nous manque.

Les derniers 300m sont vraiment difficiles : la pente est très raide et le sommet semble s'éloigner de plus en plus.

Et tout d'un coup vers 9h30 on est enfin au bord du cratère ! Et les premiers en plus (en partant les derniers). On a dépassé tout le monde, et de loin. Je sais que ce n'est pas une course mais on est un peu fiers quand même ! Et puis seuls 40% des personnes arrivent au sommet...

Notre premier 6000 : le Parinacota
Notre premier 6000 : le Parinacota

On prend rapidement quelques photos de la splendie vue sans s'attarder, il fait vraiment trop froid.

Notre premier 6000 : le Parinacota
Notre premier 6000 : le Parinacota

Au fur et à mesure de la descente on se réchauffe enfin un peu. Mais les bouts de nos doigts resteront engourdis pendant quelques jours.

A 11h on atteint enfin la voiture.

Ce Parinacota restera un des plus beaux souvenirs de notre tour du monde, même si on en a jamais autant baver de notre vie !

Notre premier 6000 : le Parinacota
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Superbe les photos, quel courage..... pas trop dur le manque O2, après cela vous êtes OK pour être réservistes au PGHM.....nous pouvons arranger la chose<br /> Bises à vous deux, décongelez bien... attention ne jamais rencongeler un produit dégelé....................
Répondre
M
Les 2 autres français avaient quel âge environ ? avaient-ils aussi froid que vous ?
Répondre
C
Ah ; me voilà rassurée ; j'avais peur qu'il faille vous amputer d'une phalange LOL<br /> <br /> En tous cas vos photos sont toujours aussi belles pour nous faire rêver...<br /> Bises from Elsass...
Répondre
B
superbes photos une fois de plus !!! des paysages à couper le souffle !!!! <br /> bises
Répondre
H
Y'a pas que le paysage qui nous a coupé le souffle !
M
Belle performance, bravo à tous les deux. Et toujours ces magnifiques paysages que vous nous faites découvrir ! Merci beaucoup, c'est vraiment super !<br /> Je transmets l'adresse de votre blog à une amie pour la faire rêver à son tour.<br /> Prenez bien soin de vous.<br /> Big Bisous.
Répondre
G
Le fameux Geyser, bravo pour le 6000 !
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents