Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


Le magnifique et tant attendu Blue Lake

Publié par Hugo & Alice sur 15 Février 2015, 10:00am

Catégories : #Nouvelle-Zélande, #randonnée

Quelques mois avant notre départ, nous avions vu une photo du Blue Lake dans un magazine. Depuis, c'était devenu un des objectifs de notre voyage. Il fallait qu'on le voit ! Il s'agit de l'étendue d'eau la plus transparente au monde !

Mais le voir se mérite ! Après quelques recherches (il ne se trouve pas dans les guides touristiques) on le localise enfin. Et on découvre qu'il faut 3 jours de marche pour l'atteindre ! Mais il en faut plus pour nous décourager !

Nous ne sommes plus au Népal où l'on pouvait manger à chaque coin de sentier. Ici il faut emmener toute la nourriture avec nous (et ramener les déchets).

On passe donc s'acheter :

- lait en poudre+ovomaltine+flocons d'avoine+raisins secs pour le petit déjeuner

- pour les repas de midi on met du couscous et de l'eau dans une boîte en plastique avant de partir le matin, ça gonfle pendant qu'on marche, à midi c'est prêt il n'y a plus qu'à rajouter des tomates séchées et du thon

- pour le soir c'est lentilles+pâtes cuites avec des soupes en sachets.

Et bien sûr, des Snickers. On n'en mangeait jamais avant le départ, mais depuis le Népal c'est devenu pour nous un produit de luxe, qu'on s'offre seulement après un gros effort. Après une analyse du cours local du Snickers et grâce à une généreuse donatrice, nous avons pu nous en offrir pour nos goûters.

Pour y accéder, il existe le "Sabine Travers Circuit" : un chemin de randonnée parsemé de refuges entretenus par le DOC (department of conservation : un ONF local croisé avec le CAF avec plus de pouvoir et de fric). Pour profiter de ces refuges nous devons acheter des tickets représentant 5 dollars chacun au bureau du DOC, au passage, la gentille dame à la chemise kakie nous informe qu'on va avoir une météo toute pourrie et une température maxi de 9°C et mini de -5°C avec une tendance à pencher vers le mini, ce qui nous étonne un peu vu qu'il fait super beau et chaud (pour le moment).

Nous prenons donc la route pour Saint Arnaud, d'où part le trek et où nous plantons la tente sous une pluie glacée.

Elle avait peut être raison la dame finalement... On s'en fout, on a des fringues chaudes. Et du coup, on n'emmène QUE des fringues chaudes.

Le magnifique et tant attendu Blue Lake

Le lendemain matin, jour du départ, nous apercevons le soleil poindre à travers les nuages, bon signe, on ne va peut être pas se cailler tant que ça (pense-je avec mes 3 couches gore-tex/veste respirante/t-shirt de running). En effet, il a fait beau toute la journée, même chaud, très chaud, au point que je regrette déjà de n'avoir emmené que mon pantalon d'alpinisme ! La forêt est superbe, le chemin bien balisé mais plus difficile qu'au Népal : ici marcher dans la nature est un loisir, au Népal c'est souvent le seul moyen de locomotion. Le chemin devient vraiment dur lorsque nous devons traverser une zone où une tempête a renversé la plupart des arbres. Nous arrivons tout de même au refuge "Sabine" où nous plantons la tente au bord du lac après une journée de 8h de marche.

Le magnifique et tant attendu Blue Lake
Le magnifique et tant attendu Blue Lake

Deuxième jour : seulement 5h de marche nous attendent pour arriver au refuge "West Sabine", d'où nous partons le lendemain pour faire un aller retour au fameux Blue Lake ("lac bleu" pour ceux qui préfèrent Molière à Shakespeare).

En effet, le lac est bien bleu et d'une clareté de piscine olympique ! Il est peu profond (j'ai lu 7m quelque part mais c'est à vérifier) mais relativement étendu, enfin, plus grand qu'une piscine olympique justement.

Même si c'était très tentant de se baigner dans l'eau la plus claire du monde, il est interdit de le faire puisque cette clareté repose sur un fragile équilibre de la biodiversité aquatique, donc hors de question de mettre nos pieds qui puent dedans ! Et de toute façon, avec une température de 5 à 8°C c'est assez dissuasif !

Un passage dans un superbe spot à sieste et nous rentrons au refuge, une longue journée nous attend le lendemain.

Le magnifique et tant attendu Blue Lake
Le magnifique et tant attendu Blue Lake
Le magnifique et tant attendu Blue Lake

Quatrième jour, le programme est simple : seulement 8km de marche mais 1100m de dénivelé positif et 700m de négatif ! Du coup ça grimpe raide, très raide et presque tout droit dans la pente, un vrai km vertical mais avec le matos de camping et la bouffe dans le sac, en plus de ça le temps qui était jusqu'alors au beau fixe et trop chaud pour nos fringues se montre menaçant et l'on voit la pluie qui s'approche de nous petit à petit...

Heureusement, nous n'avons droit qu'à un mélange "gros vent/crachin" au moment où nous entamons la descente sur le refuge. Cette fois ci, pas question de planter la tente, il y a de place dans le refuge alors nous en profitons !

Le magnifique et tant attendu Blue Lake

Cinquième jour, le beau temps est de retour, nous pouvons alors profiter du superbe paysage que la brume nous cachait la veille avant de descendre dans la vallée où nous arrivons dans notre dernier refuge. Une soirée très sympa en compagnie d'une Polonaise et d'un couple hispano-anglais clos de belle manière ce trek qui nous en a mis encore une fois plein les yeux !

Le magnifique et tant attendu Blue Lake
Le magnifique et tant attendu Blue Lake
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
I
Hello, bonjour d'annecy ou nous sommes avec Cécile et Bruno; votre blog est génial quel boulot !!; avez vous croisé des créatures des seigneurs des anneaux ?, ce pays a l'air tout simplement magnifique, bonne route, continuez à nous faire rêver !!!, <br /> on vous embrasse bien, <br /> tout pareil me dit paco
Répondre
H
Salut à vous tous ! Merci pour ce commentaire, ça nous fait bien plaisir :-) on a croisé un orque à Wellington qui n'était pas très loquace et on s'est aperçu qu'ils enfermaient les hobbits dans des sortes d'enclos appelés &quot;kindergarten&quot;. On fera de notre mieux pour vous faire rêver, avec ce qui nous attend ça devrait le faire !
A
Génial le lac bleu, la beignade étant interdite, l'eau peut toujours être utilisée pour le Ricard sans rique de le troubler <br /> À la vôtre<br /> Annick et Philippe
Répondre
E
J'apprécie votre blog , je me permet donc de poser un lien vers le mien .. n'hésitez pas à le visiter. <br /> Cordialement
Répondre
M
Vous avez bien du courage. Comment pourrez-vous garder en mémoire tant de découverte et de paysages étonnants ? Heureusement que tout est enregistré.<br /> Ici, c'est plus tranquille. Le jardin des plantes se maintient malgré la mauvaise saison. En ce qui concerne celles que nous avons en garde, nous n'avons que 5O% de satisfaction car si la plus petite se porte comme un charme , la plus grande se déplume assez régulièrement ; il ne faudra pas prolonger trop longtemps votre voyage si vous voulez retrouver quelques feuilles. Je la déplace pour chercher l'endroit qui lui convient le mieux mais je crois qu'elle attend un climat plus favorable. Sur ce, continuez à engranger des souvenirs et reposez vous de temps en temps. Bises.
Répondre
H
Super ! C'est justement la petite à laquelle nous tenons le plus. Pour la grande, elle perd des feuilles chaque hiver, y'a pas à s'inquiéter ! Merci encore de vous en occuper.
B
Je pense qu'il vous faut bien vos X couches synthétiques pour compenser le (très) peu de graisse que vous avez et le peu de calories que vous prenez !!! Ici nous avons besoin de beaucoup de calories pour affronter les grands froids qui viennent du nord de Paris. Merci pour ces images sereines et très grosses bises.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents