Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


El Chalten, capitale de l'Andisme

Publié par Hugo & Alice sur 31 Mars 2015, 16:57pm

Catégories : #Argentine, #randonnée

Nous voici donc à El Chalten, la Mecque de l'escalade. Comme la ville a été crée dans les années 80 pour permettre à l'Argentine de s'approprier des terres avant le Chili et que depuis elle ne s'est développée que grâce au tourisme, on craignait un peu de se retrouver à nouveau dans un endroit qui n'allait pas nous plaire.

Et bien pas du tout. Déjà, la ville est situé en plein milieu des montagnes, et tous les chemins de rando en partent directement. Pas besoin de prendre une navette pour chaque activité.Et puis même si cette bourgade n'est pas vraiment jolie, il y a un petit truc qui nous plaît. Peut-être parce qu'on arrive en fin de saison.

El Chalten, capitale de l'AndismeEl Chalten, capitale de l'Andisme

En plus on se trouve un camping pas cher du tout, ce qui nous permettra de nous offrir quelques petits restaurants.Nous passons d'ailleurs notre fin d'après-midi à déambuler en ville, en étudiant les cartes de chaque restaurant pour choisir l'Elu.

C'est la première fois que nous logeons dans un endroit où les étrangers sont en minorité. Ce camping est entièrement habité, voir squatté, par des argentins qui viennent travailler ici pour la saison d'été. L'ambiance y est donc bien différente que ce qu'on a connu jusqu'ici.

Pour notre première journée, nous partons voir le Lac Torre, au bord duquel on a une magnifique vue sur le Cerro Torre. On l'atteint en 3 heures de marche, il fait bon, la balade est agréable.

El Chalten, capitale de l'Andisme
El Chalten, capitale de l'Andisme

Après tous ces efforts, nous rentrons manger un repas sain et équilibré : boeuf patate bière.

El Chalten, capitale de l'AndismeEl Chalten, capitale de l'Andisme

Le lendemain, nous voulions repartir faire une rando de deux jours, avec camping dans la nature. Mais le temps en a décidé autrement. C'est comme si l'hiver était arrivé en un après-midi. Et ici, ça rigole pas. On a eu de la pluie, des bourrasques de vent à décrocher la tente (nous l'avons amarrée avec des pierres). D'ailleurs le camping s'est vidé d'un coup.

Et nous ne sommes pas habitué à changer nos plans à cause du temps, depuis le début de notre voyage nous n'avons eu que 10 jours de pluie.

Du coup on prend notre mal en patience, on fait de petites balades jusqu'à une chute d'eau, un mirador...

El Chalten, capitale de l'Andisme
El Chalten, capitale de l'Andisme
El Chalten, capitale de l'Andisme

On en profite pour goûter au Maté, la boisson nationale ! Il s'agit d'une infusion d'une sorte de houx, qui se boit dans un récipient spécial, avec une paille en métal. C'est très amer, pas trop à mon goût.

El Chalten, capitale de l'Andisme

On a remarqué quelque chose ici, aussi bien du côté chilien qu'argentin, c'est que leurs maisons ne sont pas du tout isolées. On dirait qu'ils les construisent avec des restes d'étagères Ikea. La norme BBC n'est pas passée par ici (alors qu'elle est sensée s'appliquer en Polynésie) ! On est qu'en automne et il fait déjà bien froid, alors je ne sais pas ce que ça donne en juillet.

El Chalten, capitale de l'Andisme

Après deux jours de pluie, le soleil revient timidement. On se décide à faire la rando qui mène au pied du Fitz Roy, la montagne star du coin.

Au début c'est sympa, on a une belle vue sur la vallée du Rio de la Vueltas.

El Chalten, capitale de l'Andisme

Mais plus on avance plus on s'enfonce dans les nuages, et on comprend très vite qu'on ne verra pas le Fitz Roy.

C'est en rentrant en ville, en regardant des cartes postales qu'on s'est rendu compte qu'on l'avait vu ce Fitz Roy le premier jour, et sans savoir que c'était lui ! On l'avait d'ailleurs pris en photo puis effacé parce qu'on trouvait que le Torre était plus joli. On est pas bien doués en montagne...

On l'avait aussi pris en photo lors de notre première soirée, avec coucher de soleil et tout et tout.

El Chalten, capitale de l'Andisme

Nous avons aussi observé quelques oiseaux sympas : des pics vert à crête rouge et des sortes de petites perruches. Ne nous demandez pas les noms, nous sommes aussi nuls en oiseaux qu'en montagnes.

El Chalten, capitale de l'AndismeEl Chalten, capitale de l'Andisme

Après ces dernières nuits sous tente, nous sommes bien contents de quitter le camping, nous replanterons la tente quand le climat sera plus favorable.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Bhouuuuuuuuu vous n'êtes même pas monté au pied du fitz roy !!<br /> Moi l'a fait seuk avec 330 km/h de vent ;)
Répondre
B
" avec des restes d'étagère IKEA" ... hugo je reconnais ta plume !!
Répondre
H
Ça veut dire que je déteins dangereusement sur Alice !
E
En tenue de pluie, en doudoune ou en maillot, votre sourire est toujours là et c'est bien là le principal.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents