Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


Au pied de l'Aconcagua

Publié par Hugo & Alice sur 27 Avril 2015, 15:00pm

Catégories : #Argentine

Nous quittons Valparaiso en bus pour nous rendre en Argentine. Pour cela il faut traverser les Andes. On roule sur une route qui monte, qui monte, qui monte... et qui descend un peu trop vite pour certain ! Nous sommes au premier rang du deuxième étage du bus, on se croirait au cinéma tellement les paysages sont beaux.

Au pied de l'Aconcagua

A près de 4000m d'altitude c'est la frontière. Tampon chilien, tampon argentin, formulaire que personne ne lit et nous entamons la descente. La route est encore plus belle de ce côté.

Nous nous arrêtons à Uspallata, une oasis de peuplier au milieu d'une vallée désertique.

Les températures sont de nouveau clémentes ce qui nous permet de redormir sous tente. On se trouve un camping avec vue sur une montagne à rayures. Bon, la nuit il a quand même fait 5 degrés.

Au pied de l'Aconcagua

Le lendemain nous reprenons un bus pour remonter sur la même route en nous arrêtant à l'entrée du parc de l'Aconcagua, le plus haut sommet d'Amérique avec ses 6962m.

Au pied de l'Aconcagua

Alors bien sûr on le prend en photo, mais finalement on préfère les montagnes dans toutes les teintes de rouge qui sont tout autour.

Au pied de l'Aconcagua

En contrebas de la route on trouve une vieille voie ferrée, utilisée jusqu'en 1982 et qui traversait les Andes jusqu'à Valparaiso. On marche de long des rails jusqu'au village de Puente del Inca connu pour son pont naturel formé par le dépôt des minéraux des eaux chaudes sulfureuses qui jaillissent à cet endroit.

Au pied de l'Aconcagua
Au pied de l'Aconcagua
Au pied de l'Aconcagua
Au pied de l'Aconcagua

Un peu plus loin se trouve un petit cimetière des Andinistes, où reposent les grimpeurs morts dans l'Aconcagua.

Au pied de l'Aconcagua

On rentre à Uspallata en stop. C'est la troisième fois qu'on prend cette route en deux jours mais on ne s'en lasse pas. Ce sont nos paysages préférés depuis le début de notre parcours en Amérique du Sud. Plus que ceux qu'on a vu en Patagonie, qui étaient très beaux mais qui ne nous ont pas autant impressionné.

Au pied de l'Aconcagua

Le lendemain on loue des vélos pour nous rendre à la montagne des 7 couleurs à 10 km de la ville. Et ces vélos sont sans aucun doute les pires depuis le début de notre voyage.

Au pied de l'Aconcagua

Après une heure de faux-plat montant, on arrive dans un endroit magnifique. Malheureusement notre appareil photo montre ses limites. Les couleurs sont beaucoup plus éclatantes en vrai.

Au pied de l'Aconcagua
Au pied de l'Aconcagua

A peine les vélos rendus nous sautons dans un bus pour Mendoza, capitale du vin argentin. Nous trouvons assez rapidement une auberge de jeunesse bien située, une des plus belles de notre voyage.

Puis nous entendons parler d'une soirée "musique et vins". Une fois sur place on se rend compte qu'elle a lieu sur le toit terrasse de l'hôtel de ville. On nous dit qu'il faut une invitation pour déguster le vin, mais on nous laisse quand même monter écouter la musique. Et très vite quelqu'un nous donne un ticket de dégustation qu'il n'a pas utilisé, puis on recroise le gardien qui nous a laissé passer qui nous en donne également. Et voilà une soirée gratuite et bien agréable à goûter aux vins argentins avec vue sur la ville.

On passe deux jours à déambuler dans cette ville, qui n'est pas vraiment jolie mais plutôt agréable, avant de reprendre la route vers l'est.

Au pied de l'Aconcagua
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Super le light painting, c est particulièrement bien réussit, pour les photos se sont les pbs des hautes lumières et des UV il faut prendre en RAW et corriger par la suite, mais en jpeg c est rattrapable.<br /> Bises à vous deux, bonne route et ne réveillez pas dame nature<br /> .....
Répondre
H
On retouchera par la suite, quand on aura un ordinateur
B
C'est Hugo ou Alice qui conduisait le gros camion renversé? Avant ou après la soirée de dégustation des vins argentins ?... Bises.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents