Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


A l'ombre des Moai

Publié par Hugo & Alice sur 17 Mars 2015, 13:55pm

Catégories : #Chili

L'île de Pâques, Rapa Nui, est notre cinquième et dernière île du Pacifique. Elle marque la fin de notre passage dans le triangle polynésien (la région d'Océanie délimitée par la Nouvelle-Zelande, Hawaï et l'île de Pâques) mais aussi le début de la dernière partie de notre voyage : l'Amérique du Sud. Rapa Nui fait en effet partie du Chili, même si elle se trouve à 3700 km des côtes chiliennes. C'est d'ailleurs l'endroit le plus isolé au monde puisque l'île polynésienne la plus proche se situe à 1900 km.

Le soucis quand on est aussi loin de tout, c'est que tout est cher ! Il a donc bien fallu chercher à économiser le plus possible.

Et ça commence dès la sortie de l'avion. A l'aéroport on peut acheter le permis d'entrée dans la parc national (qu'il sert à visiter toute l'île). Il coute 30000 pesos (45 euros). Sauf qu'on n'avait pas encore de pesos, et ils nous demandaient 60 dollars (50 euros). On a donc attendu pour l'acheter, et on a bien fait puisque quelques heures plus tard un français nous donnait le sien qu'il n'avait pas utilisé. Plus qu'un seul à acheter !

La solution la plus économique pour se loger est le camping (surtout qu'on se trimballe notre tente). A 15 euros la nuit pour deux, avec vue sur la mer, on s'en sort pas trop mal. Surtout que la cuisine est plutôt bien équipée, ce qui nous a permis de nous faire à manger plutôt que d'aller au resto. Vives les pâtes-sauce tomate !

A l'ombre des MoaiA l'ombre des Moai

Autre point stratégique : le transport. On pensait d'abord louer un scooter, mais quand on a vu les prix (35 euros la journée + l'essence), on a aussi fait une croix dessus. Et louer deux vélos revient tout aussi cher. On se débrouillera donc autrement !

Une fois la tente montée, nous partons voir ce pour quoi nous sommes là : les légendaires moai, ces immenses statues disséminées sur tout l'île et sculptées par les premiers habitants, entre 800 et 1600.

Les moai les plus proches sont directement à la sortie de Hanga Roa, la seule ville de l'île, sur le site de Tahai.

Et pour notre première soirée nous avons le droit à un superbe coucher de soleil.

A l'ombre des Moai
A l'ombre des Moai
A l'ombre des Moai

Le lendemain, nous marchons jusqu'à au volcan Rano Kau, sur la pointe sud de l'île. Le trajet se fait facilement à pied, en deux heures. Le dénivelé n'est pas trop important (300m), le problème vient plutôt du soleil : l'indice UV est de 11 sur une échelle de... 11 !

Mais ces efforts en valent la peine : la vue sur le cratère est splendide, avec la mer en arrière plan.

A l'ombre des Moai

Coincé entre le cratère et les falaises se trouve l'ancien village d'Orango. Il était uniquement habité quelques semaines par an, quand avait lieu les cérémonies de l'homme oiseau. Les différentes tribus s'affrontait par l'intermédiaire d'un représentant qui devait descendre la falaise, nager jusqu'au motu (îlot) voisin, y trouver un oeuf de manutara ( un oiseau marin ) et regrimper la falaise, sans casser l'oeuf bien sûr.

A l'ombre des MoaiA l'ombre des Moai

Le lendemain, nous partons faire le tour de l'île. Comme ça représente plus de 30km, nous optons pour l'autostop. Il n'y a pas beaucoup de voitures qui passent, nous avons des fois marché pendant plus de 30 minutes sans en voir une seule, mais les quelques-unes qui roulaient dans la bonne direction s'arrêtaient facilement. Nous avons donc réussi à boucler notre tour.

Nous nous sommes d'abord arrêté à Vaihu, un site qui n'a jamais été restauré. Les moai ont été renversés lors de la crise du 17ème siècle.

A l'ombre des Moai

Puis direction le volcan Rano Ranaku, la carrière de moai. L'endroit le plus magique de l'île. Les statues sont à différentes étapes d'élaboration. Certaines sont comme sorties de terre.

A l'ombre des MoaiA l'ombre des Moai
A l'ombre des Moai
A l'ombre des Moai
A l'ombre des Moai

Juste à côté de la carrière, en bord de mer, se trouve l'impressionnant alignement de moai de Tongariki.

A l'ombre des Moai

Notre dernier arrêt de la journée se fait à Anakena, sur la côte nord, la plage où les premiers polynésiens auraient débarqués, à une date incertaine (entre le 6ème et le 10ème siècle).

A l'ombre des Moai

Pour notre troisième jour, nous allons nous promener sur la côte ouest. On s'arrête voir une grotte. L'entrée est minuscule (on a failli ne pas la trouver), avant de s'elargir sur une salle avec deux fenêtres à flanc de falaise.

A l'ombre des Moai

Juste au dessus se trouve le site de Ahu Akivi, le seul situé à l'intérieur des terres et dont les moai regardent vers la mer.

A l'ombre des Moai

Et maintenant, un petit bilan sur l'île de Pâques. Les moai, c'est impressionant, il n'y a rien à redire. Mais on est bien content d'avoir inclus l'étape dans notre billet tour du monde, parce que payer un aller-retour depuis Santiago juste pour voir ça, on ne pense pas qu'on l'aurait fait.

Avoir trois journées complètes sur l'île c'est parfait, ça permet de tout voir sans se presser, mais sans arriver à saturation de statues. A part un peu de plongée, il n'y a pas beaucoup d'autres activités.

Le gros problème en arrivant ici depuis Tahiti, c'est qu'on pense trouver des gens aussi accueillants et souriants, mais c'est loin d'être le cas. Pas un sourire de la part des commerçants ou des restaurateurs ! On était sur le point d'acheter des bananes dans la rue, mais au dernier moment on est reparti sans rien, et même sans dire au revoir, tellement la vendeuse était désagréable.

Enfin, question budget, on s'en sort plutôt pas mal, avec 48,5 euros par jour pour deux, pour un prévisionnel de 92 euros.

Et maintenant, nous restons au Chili, mais nous changeons complétement de région, de paysage et de climat. Pas d'inquiétudes si vous n'avez plus de nouvelles pendant une semaine, nous partons faire un gros trek.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Merci pour les photos elles sont superbe<br /> Bises
Répondre
B
Les photos sont splendides, il y a plus de magie à les voir que dans les (trop) nombreux reportages diffusés dans tous les médias. Il semblerait que seules les statues soient souriantes dans cette île!
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents