Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Alice et Hugo en vadrouille

Alice et Hugo en vadrouille

Suivez nos étapes autour du Monde !


2 mois au Pérou : le bilan

Publié par Hugo & Alice sur 30 Août 2015, 06:08am

Catégories : #Pérou, #bilan

66 jours pour être précis, c'est le pays où nous somes restés le plus longtemps et pour ça, pas besoin de se forcer, il y a plein de choses à voir !

Commençons par les paysages, leur variété est énorme : de la forêt amazonienne.

2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan

De la montagne escarpée, autour du Machu Picchu par exemple.

2 mois au Pérou : le bilan

Du désert, sur la côte autour de Lima.

2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan

De la montagne "tas de sable" que l'érosion grignotte un peu plus à chaque pluie.

2 mois au Pérou : le bilan

Il y a aussi des montagnes qui ressemblent à nos Alpes, sauf qu'elles culminent plus haut.

2 mois au Pérou : le bilan

Et aussi des volcans et canyons.

2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan

Sans oublier tous les paysages qu'on n'a pas vu et ceux que j'oublie de citer...

Certaines villes ont beaucoup de charme (Cuzco, Arequipa par exemple) mais uniquement dans le centre-ville historique où l'on trouve les bâtiments coloniaux, dès qu'on en sort, c'est briques, fers à béton et peintures publicitaires sur les murs : moins charmant !

2 mois au Pérou : le bilan

La diversité de la faune est aussi impressionnante : du pélican à l'insaisissable colibri, en passant par le majestueux condor (vu de loin, de près il a une tête vraiment moche !) et la poulette funky, les ornithologues ont de quoi se régaler !

Les espèces marines sont aussi nombreuses : baleines, pingoins, dauphins, otaries, calamars géants... Il y a de quoi faire !

2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan

Et bien entendu, sur terre c'est tout aussi riche : primates, reptiles, félins, chiens errants, poules... Étonnamment les lamas sont beaucoup plus rares qu'en Bolivie.

2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan

Les gens, sympathiques, accueillants et toujours contents de nous filer un coup de main ou indiquer notre chemin y sont aussi pour beaucoup dans la durée de notre séjour dans ce pays.

Sans être ethnologue, on remarque vite des différences assez marquées dans leurs traits : certains font très "Incas", d'autres carrément espagnols quand les populations proches de l'Amazonie ont ressemblent plus à des asiatiques (Cambodge, Vietnam par exemple).

Ajoutez à cela les costumes traditionnels et vous aurez l'impression de changer de pays tous les 200km !

Le niveau de vie est très changeant d'un coin à un autre, entre Lima : grosse ville quasi-européenne à la pollution galopante et aux grosses voitures et Andahuaylas : 2eme ville d'Apurimac où certains ne parlent que le Quechua régional et font leur lessive cassés en deux au bord de la route, on jurerait voyager dans le temps !

Le pays a des ressources très importantes en minerais mais elles ne profitent qu'à quelques privilégiés. En effet, le deuxième producteur mondial d'argent n'a que 15% de ses routes asphaltées...

2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan

Maintenant parlons bouffe ! La pitance, le manger, le miam miam !

Ils en sont très fiers, la considèrent comme une des meilleures du monde et est reconnue dans toute l'Amérique Latine. Après 2 mois de plats du jours et de découvertes des spécialités régionales, on n'est pas du même avis : c'est pas très varié, toujours le même accompagnement de riz sec, frites molles et oignons crus, le plat de résistance est soit du poulet, une semelle de boeuf ou du poisson. Disons que ça nous a paru comme de la nourriture purement fonctionnelle, au moins elle n'est pas chère !

2 mois au Pérou : le bilan

Un bon exemple : le ceviche, plat à base de poisson cru proposé partout au Pérou, c'est peut-être à cause du poisson cru polynésien dont on a un souvenir impérissable, mais le ceviche nous a semblé manquer considérablement de finesse, le poisson n'ayant pas un goût fabuleux en soit et le piment masquant toute tentative de sa part de se faire remarquer. Grosse déception du coup côté de la bouffe.

On ne peut pas parler du Pérou sans parler des Incas, remis dans le contexte (15eme siècle), il n'y a pas de quoi fanfaronner : ça faisait déjà 100 ans que Notre Dame de Paris était finie et les Incas ne connaissaient ni la roue, ni les métaux et ont réussi à étendre leur pouvoir simplement en construisant des chemins (16 000km tout de même). Dans certaines régions, ces chemins forment l'attraction touristique principale. En y repensant, nous avons des voies romaines 4 fois plus anciennes et en très bon état...

Mais du coup ils ont d'autant plus de mérite lorsqu'on voit l'ajustement des pierres de certains bâtiments Incas, gardez bien à l'esprit qu'elles ont toutes été taillées avec des outils en pierre, et non métalliques ! Devant ces difficultés, la construction du Machu Picchu représente un travail pharaonique ! Sans oublier les phénomènes d'érosion, de glissement de terrain et de tremblements de terre dont ils ont réussi à se préserver...

2 mois au Pérou : le bilan
2 mois au Pérou : le bilan

Au chapitre des curiosités, les affiches électorales sont une constante et rivalisent de kitch ! Nous avons une préférence pour le candidat dont la mascotte est un cochon d'inde en poncho même si Tarzan avait un programme intéressant...

2 mois au Pérou : le bilan2 mois au Pérou : le bilan

Niveau musique, c'est pas mieux qu'en Bolivie...

Une merveille, une voix de velour et une chorégraphie digne d'un Mickael.

Enfin, en ce qui concerne le budget, nous en sommes à 24 euros par jour et par personne (pour 30€/jour prévus) en nous faisant plaisir, sans dormir dans des hôtels glauques et en prenant quelques bus bien confortables. Faut dire qu'avec 9 jours de treks et autant de bénévolat, il est facile d'amortir les jours d'excès.

Pour notre dernier pays, nous en avons vraiment bien profité en visitant toutes ses principales zones touristiques. Après 11 mois de voyage il est temps de rentrer et de retrouver notre petit confort d'avant (au moins en partie dans un premier temps...), on vous fera un petit compte rendu là dessus un peu plus tard.

En tout cas, merci à tous et à toutes pour vos sympathiques commentaires, sans lesquels notre motivation pour tenir ce blog n'auraient pas été la même !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Bon retour parmi nous et un grand merci d'avoir partagé votre aventure ! Au plaisir de vous voir,

Bises des Diois !
Répondre
M
youhou !! vivement le blog sur le retour... Tour de France... :-))
bises
Répondre
J
c'est super de découvrir vos récits...encore plus quand on a des envies de grands voyages ;-) bizzzzz
Répondre
L
superbe voyage !!! merci de nous avoir fait des commentaires et des photos sur votre voyage ... a bientôt bises de nous 3.
Répondre

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents